Le forum des sciences de la vie, de l'espace et de la Terre

Forum sur toutes les choses de la nature (zoologie, astronomie, botanique, géologie, paléontologie, écologie, etc...)
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ragondin, Myocastor coypus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
missanimaux

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 19
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: ragondin, Myocastor coypus   Ven 21 Mai 2010 - 15:47

A l'Ascension je suis allée à Nantes , et nous étions dans une maison avec des marais autour , et des ragondins se promenaient dans l'eau ; et j'ai vu des cages sur le bord de l'eau, on m'a dit que les ragondins étaient nuisibles parce qu'à cause de leurs terriers la terre au bord des marais s'effondrait. Vous allez peut-être trouver ça méchant envers les propriétaires des  cages et des gens qui aiment avoir des ragondins sur leur dos (on m'a dit qu'ils se mangeaient, et qu'on récupérait sa fourrure !!!!  pale ) mais j'en ai vu un dans une cage et je n'ai pas pu résister à l'envie de le sauver;  je l'ai fait sortir de la cage et je l'ai regardé partir dans l'eau !!!  sunny   cheval06
Revenir en haut Aller en bas
missanimaux

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 19
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Lun 28 Juin 2010 - 12:40

mais pourquoi dit-on qu'ils sont nuisibles ?
Revenir en haut Aller en bas
coco

avatar

Messages : 2490
Date d'inscription : 25/12/2007
Localisation : La douce Anjou

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Lun 28 Juin 2010 - 12:42

Parce qu'ils détruisent toutes les berges des rivières, étangs etc... où ils vivent en creusant de gros trous, et provoquant ainsi des accidents (entorses, fractures de chevilles etc...) aux promeneurs.

Mais il y a peut-être d'autres raisons encore.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
André

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 79
Localisation : Nord France

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 29 Juin 2010 - 11:08



Bonjour,

Outre ces dommages parfois importants aux berges, encore peut –on dire que le Ragondin (Myocastor coypus) déterre les tubercules (creuse profond) causant de la sorte préjudice aux cultures maraîchères.

Il endommage les plans d'eau (consomme beaucoup de plantes aquatiques : roseaux, potamots, rubaniers, carex etc.).

Il est souvent porteur de "vermines" (puces…), parasité par nématodes, douves, coccidies… Peut contracter la fièvre aphteuse, la salmonellose, la leptospirose.

Cette espèce est indésirable en Europe (originaire d'Amérique du sud).

André
Revenir en haut Aller en bas
missanimaux

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 19
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 29 Juin 2010 - 18:52

ah je ne savais pas pour toute ces raisons merci ! je pensais que c'était juste parce qu'ils creusaient des trous ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Torda du CNEN

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 27
Localisation : Région Nantaise

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Ven 9 Juil 2010 - 21:47

salut miss animaux ! Je tiens également à préciser qu'il existe énormément d'autres espèces d'animaux ou de végétaux "indésirables". Il faut bien faire la différence entre ces espèces qui sont dangereuses pour leur environnement et qui vont créer de graves problèmes dans l'équilibre du milieu et les espèces indésirable à l'homme (par exemple le pissenlit au milieu des rangées de tomates...)

Dans le cas des espèces jugées indésirables par l'homme bien souvent il y a des injustices. La taupe par exemple est utile pour aérer les sols...mais est jugée indésirable car elle abime les pelouses...
Alors que les espèces indésirables pour l'environnement comme le ragondin doivent être éliminées (c'est un peu violent je sais mais indispensable). Le ragondin par exemple mange les nymphéacées (nénuphars) et beaucoup d'autres végétaux aquatiques. Dans les régions envahies il crée de gros dégâts sur la biodiversité (j'ai vu des mares ravagées par le ragondin et je peux te promettre que c'est triste à voir...)

Voila j'espère t'avoir éclairé et surtout t'avoir fait comprendre que même les animaux et les plantes les plus adorables qui soient peuvent être de véritables fléaux. D'où l'intérêt de bien se renseigner sur ce qu'on peut observer dans la nature (en vérifiant sur le forum par exemple !!).

En tout cas ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des jeunes de ton age qui s'intéressent à la nature !! Bravo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
missanimaux

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 19
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 20 Juil 2010 - 11:30

Merci Torda du CNEN ! Je suis allée visiter un parc sur les myocastors (autre nom des ragondins) et j'ai appris qu'il ne venaient pas de France mais qu'ils se sont tellement bien acclimatés que leur population grandit et qu'il faut en éliminer, sauf que des gens les empoisonnent et ça les fait vraiment souffrir. merci a tous pour les messages ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
coco

avatar

Messages : 2490
Date d'inscription : 25/12/2007
Localisation : La douce Anjou

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 20 Juil 2010 - 11:47

La plupart du temps, ils sont piégés dans des structures. Ceux qui les empoisonnent doivent être des particuliers qui ont marre de leurs ravages, ils ne doivent pas être la majorité.

Je suis contre l'empoisonnement, notamment parce qu'il peut aussi tuer d'autres espèces.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
André

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 79
Localisation : Nord France

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 20 Juil 2010 - 14:11

coco a écrit:
La plupart du temps, ils sont piégés dans des structures. Ceux qui les empoisonnent doivent être des particuliers qui ont marre de leurs ravages, ils ne doivent pas être la majorité.
Je suis contre l'empoisonnement, notamment parce qu'il peut aussi tuer d'autres espèces.
Coco

Et souvent faire mourir après une longue agonie jamais excusable, même pour un animal nuisible.
André
Revenir en haut Aller en bas
coco

avatar

Messages : 2490
Date d'inscription : 25/12/2007
Localisation : La douce Anjou

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 20 Juil 2010 - 15:51

cheers Wink

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Torda du CNEN

avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 14/11/2009
Age : 27
Localisation : Région Nantaise

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Mar 20 Juil 2010 - 21:59

Totalement d'accord avec vous tous !! Oui à l'élimination des espèces invasives mais non à la barbarie baba
Revenir en haut Aller en bas
missanimaux

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 19
Localisation : Charente-Maritime

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Ven 23 Juil 2010 - 15:40

c'est vrai ! on doit les éliminer pour éviter qu'ils se propagent ,mais pas les faire souffrir ! squirrel
Revenir en haut Aller en bas
Karkaran
Modérateur
Modérateur


Messages : 731
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Ven 23 Juil 2010 - 22:02

Personnellement pour avoir vu les effets de certaines campagne d'éliminations d'espèce invasive "nuisible", je pense pas que cela soit systématiquement la solution ...

Ça a maintes et maintes fois aggravé la situation, que ça soit via des poisons, des prédateurs, des virus ou des pièges ...

Ça a plusieurs fois débouché sur des complexifications de la situation.

Ces phénomènes ont toujours existé, c'est juste que l'homme les multiplie.
Essayez de contrôler ça, c'est sympa, essayer de les exterminer c'est sympa. Mais nous ne somme pas des dieux, on ne peut pas mettre la planète et chaque écosystème sous cloche et empêcher et neutraliser toute invasion biologique.

Mais moi je suis de l'avis des scientifiques qui disent qu'il faudrait quand même accorder plus d'importances aux causes des invasions biologiques surtout d'origine anthropique.
Revoir les pratiques de certains navire avec leurs eaux de ballaste, des touristes qui ramènent des plantes, ou des animaux exotique pour se faire de jolis petit jardin, ou un animal de compagnie (j'en ai vu un exemple sur ce forum ...), les pratiques de certains pêcheurs, même les pratiques de certains scientifiques qui introduisent des bestioles dans des écosystèmes pour étudier ce qu'il se passe ensuite, ou pour exterminer d'autres espèces invasive en considérant que ça ne fera rien de si grave.

Je suis de l'avis de spécialiste comme Andrew S. Pullin et de l'étude de Thorsen et collaborateur (2000), et bien d'autres, qui affirment que la priorité doit être donnée à la prévention, plutôt qu'au traitement de ces invasions.

Et il y a un autre point aussi à ne pas oublier.
Il y a plein d'espèces qu'on considère comme "naturalisée", à savoir que leur présence dans certains écosystème receveur est considérée comme tout à fait normale. Alors qu'il s'agit à la base d'espèce invasive.
Il y a aussi des espèces considérées comme invasive et qui sont en fait des espèces qui recolonisent, qui étaient présente avant, qui ont disparu, et qui aujourd'hui reviennent. Souvent il s'agit de recolonisation post glaciaire, qui c'est fait pour la majorité des espèces présente aujourd'hui en france suite à la dernière glaciation.

Et la liste de ces espèces est impressionnante.

Et pour finir je met un hola aux dires de Torda, qui disent que les espèces invasives peuvent déséquilibrer les écosystèmes.
Pour la majorité des espèces invasive, leurs effets sur l'écosystème receveur est tout simplement non documenté, on en sait rien, on fait juste des suppositions.

On peut prendre l'exemple du poisson chat. Alors ce poisson, pour le pêcher, pas de soucis, on le considère comme nuisible, dangereux pour l'écosystème, comme une espèce qui se propage, à éliminer d'urgence.
Alors que ces populations de poissons chat semblent récemment régresser en raison de la pollution des eaux, mais aussi de la probable
émergence de maladies.
On a classé cette espèce comme "espèce susceptible d'engendrer des déséquilibres biologiques", pourtant son impact sur le fonctionnement de ses écosystèmes d'accueil n'a jamais vraiment été démontré et n’a pas fait l'objet de travaux spécifiques. Et les suspicions qu'on porte sur ce poisson c'est qu'il puisse propager des virus.
Il a été introduit en 1871, on est en 2010, personne a essayé réellement de montrer qu'ils déstabilisent l'écosystème, ni même d'envisager de la considérer comme naturalisé alors qu'elle fait partie des espèces invasive qui se reproduisent aujourd'hui de façon pérenne en France.
Vous ne pensez pas qu'il aurait fallut étudier de plus près les conséquences de leurs présences avant de dépenser des sous, peut être inutilement pour les exterminer ...

Donc, avant de dire qu'il faut exterminer les espèces invasive, moi je dis qu'il faut :

1- Déterminer déjà s'il s'agit d'une recolonisation
2- Si l'espèce pose un réel problème
3- Si l'espèce peut être oui ou non considérée comme naturalisée
4- Déterminer si les méthodes d'élimination ne posent pas plus de problèmes que le fait de ne pas intervenir
5- Quel est l'origine de "l'invasion"

Et ça, ça ne se fait qu'au cas par cas ... Ça ne marche en généralisant en disant "Oui à l'élimination des espèces invasive", surtout que cela peut se faire, c'est fait et se fera tout à fait naturellement sans l'intervention de l'homme.

Dans le cas du ragondin :
L'introduction c'est faites à la fin du 19ème siècle, pour l'intérêt que sa peau représentait. Et ils ont disparu à la fin de la première guerre mondiale. Et il y aurait eu une seconde vague d'introduction vers les années 1920.

Pour être précis sur la conséquence de leur présence :
Cela n’a pas été formellement démontré à ce jour, mais le Ragondin, en consommant la végétation aquatique (Abbas, 1988), réduirait la surface de roselières utilisées par diverses oiseaux aquatiques pour les besoins de leur reproduction, et celle de frayères de poissons d’eau douce.
Par contre, les dégâts qu’il provoque aux cultures et aux arbres de la ripisylves sont jugés négligeables au regard de ceux qu’ils occasionnent aux structures (Abbas, 1987). Parce que via leur comportement fouisseur, les Ragondins dégradent les berges, accélèrent le colmatage du lit des rivières, en perturbent le régime hydraulique et met en péril des ouvrages d’art, entre autres, l’étanchéité de bassins de lagunages (Verheyden & Abbas, 1995). C'est aussi un réservoir et vecteur de divers pathogènes sur son actuelle aire de répartition (Micol et al., 1996), il héberge sur le territoire les pathogènes suivants ayant un impact potentiel sur la santé humaine et vétérinaire : la Douve du foie (Fasciola hepatica) (Rosoux, 1984) avec une prévalence pouvant atteindre 56 % des échantillons provenant de milieux marécageux (Ménard et al., 2000), prévalence comparable à celle citée pour l’Angleterre par Holmes (1962), des leptospires des sérogroupes Icterohaemorrhagiae, Australis et Sejroe avec des prévalences pouvant atteindre 55 % (Michel, 2001) et le Ténia Echinococcus multilocularis dans la partie sud-est de l’Allemagne (Worbes et al., 1989).


Les populations de Grande-Bretagne ont été éradiquées à l’occasion d’une opération planifiée sur 10 ans (Gosling & Baker, 1987 & 1989 ; Gosling, 1989) via des pièges et des appâts toxique.
Et j'ai rien trouvé trouvé concernant ce qu'impliquent ces méthodes, surtout d'un point de vue éthique et bien être animal.

Donc oui, on peut les considerer comme nuisible pour l'homme. Pour l'écosystème leur danger vient surtout du fait qu'ils soient des reservoirs à virus.
Concernant leur impact sur les vegetaux aquatique, il semble y avoir que des suspicions, contrairement aux affirmations données plus haut.

Pour les méthodes d'extermination, ça semble visiblement efficace, et les conséquences de ces méthodes sur les autres espèces ? Aucunes infos.
Et sur l'agonie des ragondins lorsqu'ils sont empoisonné, je n'en sais trop rien, moi je ne me prononce pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/vent_en_panne/
André

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 79
Localisation : Nord France

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Sam 24 Juil 2010 - 14:36

Citation :
Je suis de l'avis de spécialiste comme Andrew S. Pullin et de l'étude de Thorsen et collaborateur (2000), et bien d'autres, qui affirment que la priorité doit être donnée à la prévention, plutôt qu'au traitement de ces invasions.

Je pense qu'il est déjà nécessaire de définir ce qu'on appelle une espèce invasive.

Citation :
Donc, avant de dire qu'il faut exterminer les espèces invasive, moi je dis qu'il faut :

1- Déterminer déjà s'il s'agit d'une recolonisation

Toutes espèces dites invasives (exotiques, exogènes ou allochtones) ne peuvent "recoloniser" un milieu étranger aux leurs puisque par définition elles n'y ont jamais existé naturellement.

Citation :
2- Si l'espèce pose un réel problème


Ceux-ci sont multiples et peuvent être démontrés au cas par cas ( Clam asiatique, Moule zébrée, Ecrevisses sp., Carassins sp., Hotu, Poisson – chat, [/font][font=Arial]Silure glane, Perche soleil, Black – bass à grande bouche, Grenouille taureau, Tortue de Floride, Erismature rousse, Ouette d'Egypte, Bernache du Canada, Chien viverrin, Rat musqué, Rat surmulot, Ragondin, etc.).


Citation :
3- Si l'espèce peut être oui ou non considérée comme naturalisée

Une espèce considérée comme naturalisée (introduites et se reproduisant) peut fort bien être considérée comme indésirable ; un exemple, le Rat musqué.

Citation :
4- Déterminer si les méthodes d'élimination ne posent pas plus de problèmes que le fait de ne pas intervenir

C'est une probabilité, voire dans certains cas une certitude que les méthodes d'élimination sont pires que "le mal". Est-ce que pour autant qu'il ne "faut rien tenter" ?

Citation :
5- Quel est l'origine de "l'invasion"


Elles peuvent être diverses : introductions volontaires, introductions accidentelles, espèces échappées de captivité.



Je conclurai en disant que toutes espèces étrangères à la faune française introduites de quelque manière que se soit ou enfuies de détention représentent des facteurs d'atteintes à notre biodiversité, mènent à des déséquilibres de nos écosystèmes, très souvent à des conséquences économiques ou écologiques graves.



Edit Karkaran :
Oups erreur de manipulation.

J'ai édité au lieu de citer.
J'ai restitué le message du mieux que j'ai pu.
Revenir en haut Aller en bas
André

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 79
Localisation : Nord France

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Sam 24 Juil 2010 - 14:38

Toutes mes excuses à coco qui va encore avoir du boulot pour rendre mon post présentables (toutes mes manoeuvres à ce sujet s'avèrent vaines ; c'est à désespérer).
André
Revenir en haut Aller en bas
Karkaran
Modérateur
Modérateur


Messages : 731
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Sam 24 Juil 2010 - 17:14

Désolé pour ton message André, j'ai cliqué sur "éditer" en pensant cliquer sur "citer" ce qui a eu pour effet de remplacer ta réponse par la mienne.

J'ai remarqué ça trop tard, du coup ton message a été altéré et il en reste mes citations qui reprennent tout ce que tu avais dit :


Citation :
Je pense qu'il est déjà nécessaire de définir ce qu'on appelle une espèce invasive.

Le concept "d'invasion biologique" est un concept récent. Évoqué pour la première fois par Charles Elton en 1958, dans son ouvrage: "The Ecology of Ivasion by animals and plants".

Concrètement, la répartition des faunes actuelles est le résultat, principalement, de la recolonisation depuis la dernière glaciation, et des activités humaine.

à partir de là, Williamson en 1996 dans son ouvrage "Biological Ivasions" a clairement définit ce concept.

Il s'agit de l'arrivée, l'apparition BRUTALE d'une nouvelle espèce dans une aire donnée (au delà de son aire de répartition) alors que cette espèce est connue dans une aire géographique généralement LOINTAINE.

Le plus souvent d'origine humaine, intentionnelle ou accidentelle, le phénomène peut être néanmoins naturel.

Ça c'est la définition admise par les spécialistes,, l'ouvrage de Williamson c'est la référence des écologues sur le sujet. C'est la définition que j'utilise et qui est utilisée par la communauté scientifique pour déterminer les espèces qui sont invasive ou non.


Citation :
Toutes espèces dites invasives (exotiques, exogènes ou allochtones) ne peuvent "recoloniser" un milieu étranger aux leurs puisque par définition elles n'y ont jamais existé naturellement.

Déjà je t'invite à revoir ta définition du concept d'invasion biologique, et de le voir tel qu'il a été évoqué la première fois, et définit par les scientifiques spécialiste de la question.

Ensuite, tu verras que certaines espèces dites "invasive" en France, était présente autrefois en France.
Il y a même une catégorie qui a été crée pour désigner, je cite, les "Espèces autochtone disparue momentanément de France puis de retour et actuellement présente (invasions biologiques pour partie) : re".

Dans cette catégorie on peut retrouver la Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus). La présence de cette Chouette est attestée sans ambiguïté dans des gisements du Pléistocène supérieur des Pyrénées et des Alpes françaises. Les données stratigraphiques indiquent, qu'après une absence, elle est de retour, probablement comme nicheuse, lors du dernier froid tardiglaciaire de la fin de l'Alleröd au Dryas récent, période qui précède l’Holocène (Mourer-Chauviré, 1975). À l'heure actuelle, la Chouette de Tengmalm demeure absente des gisements holocènes de France.
Maintenant on observe qu'elle conquiert progressivement le massif central (Dubois et al 2000), de retour grâce probablement au vieillissement des forêts française pendant le 20 ème siècle due à une réduction de leur exploitation, et à la progression du Pic noir donc la chouette exploite les cavités.

C'est donc une espèce qui remplit les critères d'une invasion biologique et qui pourtant recolonise une aire qu'elle a anciennement occupée.


Citation :
Ceux-ci sont multiples et peuvent être démontrés au cas par cas ( Clam asiatique, Moule zébrée, Ecrevisses sp., Carassins sp., Hotu, Poisson – chat, [/font][font=Arial]Silure glane, Perche soleil, Black – bass à grande bouche, Grenouille taureau, Tortue de Floride, Erismature rousse, Ouette d'Egypte, Bernache du Canada, Chien viverrin, Rat musqué, Rat surmulot, Ragondin, etc.).

C'est bien ce que je dis, ça se montre au cas par cas.


Citation :
Une espèce considérée comme naturalisée (introduites et se reproduisant) peut fort bien être considérée comme indésirable ; un exemple, le Rat musqué.

Tu n'as pas compris le sens de mon propos. Quand on qualifie une espèce de naturalisé c'est qu'on ne la considère plus comme invasive. On considère qu'elle c'est implantée dans son nouvel écosystème.
Et ça on est prêt à l'admettre pour certaines espèces et bizarrement pas pour d'autres, qui pourtant remplissent les même critères.

Citation :
C'est une probabilité, voire dans certains cas une certitude que les méthodes d'élimination sont pires que "le mal". Est-ce que pour autant qu'il ne "faut rien tenter" ?

Comme je l'ai dit, faut voir de nombreux points avant de songer à essayer quelque chose.
Je me souviens plus du nom d'un ile. Mais pour éliminer des rats invasif, on y a introduit des chats pour les prédater, on a utilisé du poison. Sauf qu'ils prédataient et empoisonnaient aussi les espèces autochtone, qui étaient déjà menacée. Les chats sont devenu aussi invasif et indésirable que les rats. Alors on a introduit des genre de "dragon de comodo", pour qu'ils mangent les chats. etc etc
La situation c'est complexifiée, ça a foutu une merde pas possible, alors que ces systèmes insulaires sont considéré comme les plus vulnérable au invasions.

Donc oui parfois, dans certain cas, il vaut mieux ne rien tenter et voir pourquoi l'invasion est en train de réussir. Voir ce qui permet à l'invasif de s'établir.

J'ai vu un autre exemple dans une conférence, de mémoire, en gros, ça parlait d'une invasion biologique qui avait réussit car un prédateur avait deserté la zone envahie sur quelques années, qui permettait à l'invasif d'envahir et de faire de gros dégats sur l'ile.
Rien n'a été fait, à part des campagnes de piégeage, mais un jour le rapace est revenu sur le site devenu intéressant pour ces prédateurs (présence de ces invasifs, donc de proies). Et l'invasion a été "stoppée".

On aurait tenté d'autre truc comme pour l'exemple de l'autre ile, ça aurait servit à rien et ça aurait pu aggraver la situation.


Citation :
Elles peuvent être diverses : introductions volontaires, introductions accidentelles, espèces échappées de captivité.

Mais ça je le sais très bien, elle peuvent être aussi naturelle. Par "déterminer l'origine de l'invasion", je veux dire "précisément" et au cas par cas ...
Vous pouvez parler d'exterminer des invasifs, si à la base rien n'est fait concernant ce qui provoque leur introduction, ça sert à rien.

De plus, une espèce arrive pas comme ça en s'installant tranquillement dans un nouvel écosystème.
Il suffit pas qu'on les relache ...
Il faut que l'invasif puisse survivre et se reproduire dans le nouvel écosystème. Il y a plein de choses qui vont jouer, comme la présence/absence de prédateurs, de compétiteurs, le rythme auquel arrivent les invasif ...
Vous pouvez lacher un seul ragondin dans un nouvel écosystème, s'il est tout seul, il y aura pas d'invasion. Il se reproduira pas tout seul. Et même il faut qu'il trouve son partenaire en plus etc etc.

Dans l'exemple de la chouette donné plus haut, on sait que c'est le vieillissement des forêts française et l'extension de l'aire de répartition des pics noires qui favorise leur invasion.

Dans l'exemple de l'ile, savoir que c'est l'absence de prédateur qui a joué c'est primordial. Il aurait suffit de faire en sorte que ces prédateurs revienne pour neutraliser l'invasion.

Alors qu'en suivant la logique qui ressort de ce topic, on aurait du se dire "de toute façon c'est forcement à cause d'introduction volontaire, accidentelle, allez on les extermines peut importe comment, du moment que ça les fait pas souffrir et que ça ne touche pas les autres espèces".

il faut déterminer précisément ce qu'il se passe réellement avant de prendre des décisions qui peuvent être lourde de conséquences.

Citation :
Je conclurai en disant que toutes espèces étrangères à la faune française introduites de quelque manière que se soit ou enfuies de détention représentent des facteurs d'atteintes à notre biodiversité, mènent à des déséquilibres de nos écosystèmes, très souvent à des conséquences économiques ou écologiques graves.

Non, moi je dis que ça dépends des espèces. Il y a des espèces qui vont rien faire, d'autre qui vont poser de serieux problèmes ...
Tout dépend des niches écologique qu'elles occupent, de la présence de compétiteurs ou non, de la réussite de leurs implantation (parce que si elles sont introduite et qu'elles meurent faute de supporter le climat, il se passera rien de grave, ne t'en déplaise ...) etc etc.
C'est pas aussi simple que ça. Rien que pour les gammares, pour avoir étudié ça, c'est un bordel monstreux. Chaque espèces de chaque pays, envahit un autre pays, dans certains elles réussissent dans d'autres non.
Dans certains cas des invasions qui semble réussir semble ne plus fonctionner etc etc.
On en est encore à faire un état des lieux, et à déterminer leur impact sur l'écosystème.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.instagram.com/vent_en_panne/
g1982

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 35
Localisation : ROUEN

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Sam 11 Déc 2010 - 20:39

bonjour,

Myocastor  coypus est une espèce nuisible en France, introduit pour la fourrure.

pourquoi nuisible? comme vous l'avez dit pour les galeries qui font affaisser les berges et digues, pour les maladies véhiculées comme la lepto et pour sa gourmandise...

l'empoisonnement est maintenant illégal (à moins que la loi ait encore changé).
Avant cette interdiction, des aménagements avaient été adoptés pour éviter l'empoissonnement d'autres espèces (cervidés, lapins...) comme les radeaux flottants (des carottes ou pommes empoisonnées posées sur un radeau).

On peut maintenant le piéger ou le tirer. Les archers s'entrainent souvent sur le ragondin...

Ayant déjà piéger le ragondin, je peux vous dire que c'est un animal intelligent quoi qu'on puisse en dire... Il est surtout opportuniste et n'hésite pas à visiter les champs de maïs bordant l'Adour (je suis originaire des Landes).

En France, aucun animal de sa taille n'était présent sur sa niche écologique au moment de son introduction et aucun prédateur assez fort pour le réguler... donc il a pullulé.

J'ai pourtant vu de mes propres yeux un brochet s'attaquer à des jeunes ragondins , mais passons avec mes histoires de pêche... SmileSmileSmile

Quant à la personne qui a libéré un ragondin, je ne lui jette pas la pierre, mais, je tiens juste à lui rappeler que libérer une espèce classée nuisible, est passible d'amende...
Revenir en haut Aller en bas
lejaguar
Admin
Admin
avatar

Messages : 4136
Date d'inscription : 21/10/2007
Age : 57
Localisation : Oise

MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   Jeu 16 Déc 2010 - 12:25

Pour ma part, le seul animal véritablement nuisible sur cette terre reste notre propre espèce qui a elle seule fait bien plus de mal que toutes les autres espèces vivantes prétendument nuisibles réunies.

Il semble toutefois que les gens de bon sens commencent à influer de façon positive sur le comportement des humains. Cette prise de conscience est bien tardive mais c'est toujours mieux que rien. Reste plus ensuite qu'à espérer... Rolling Eyes


_________________
http://aessfg.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://coqu-actuetfossil.forumactif.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ragondin, Myocastor coypus   

Revenir en haut Aller en bas
 
ragondin, Myocastor coypus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ragondin, Myocastor coypus
» [Myocastor coypus] Rat d'eau
» Animaux libérés par l'ALF
» Traces
» Pauvres ragondins!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des sciences de la vie, de l'espace et de la Terre :: Forum les espèces protégées, les espèces invasives, la législation :: Le forum des animaux et des plantes invasives-
Sauter vers: